L'Iran soucieux de rétablir la confiance envers son programme nucléaire

Publié le par Adriana Evangelizt

La Russie a commencé à livrer le nucléaire à l'Iran, nul doute que cette nouvelle va réjouir les diverses cohortes. Il faut bien comprendre que Vladimir Poutine fait comme eux. Que font-ils pour le Kosovo ? Tiennent-ils compte de son avis ? Non. Donc, il fait de même pour l'Iran. Avec une différence, c'est que lui est dans son droit, le nucléaire étant livré sous la surveillance de l'AIEA. Tandis que le règlement du Kosovo se fait sans tenir compte du droit international. Le ministère russe a aujourd'hui eu des propos acerbes envers les Etats-Unis et l'Europe, il a dit "Au lieu d'entendre des appels à couper court à ces déclarations provocatrices, nous sommes témoins de la complaisance d'un groupe de pays envers cette action illégale qui peut mener à des conséquences négatives graves pour la stabilité régionale et internationale". Pour lui, "La situation au Kosovo a atteint un seuil critique... et menace de mener à une crise incontrôlable si l'on ne maintient pas son règlement dans le cadre du droit international".

Les Russes, voyez-vous, sont d'une autre trempe que ces occidentaux coloniaux et pires que les sionistes dans le "oeil pour oeil" si on leur chatouille les pieds avec des mèches rougies au fer  blanc. Ils croient qu'ils peuvent se permettre de faire la pluie et le beau temps au détriment de la Russie. Ils se trompent. En s'alliant avec les Etats-Unis, l'Union Européenne a fait le mauvais choix. Bien que le mauvais choix, elle l'ait fait il y a déjà longtemps en prenant en son sein les pays "démocratisés" de l'Est qui ne sont rien d'autres que des chevaux ou ânes de Troie. Le trois-quart étaient fortement hitlérisés lors de la dernière guerre, ne l'oublions pas. Comme nous le rappelle si bien le Russel Found "Six de ces neuf pays ont trempé jusqu'au cou dans les massacres des camps de la mort nazis ou croates, ou bien ont fourni à l'Axe ses plus féroces divisions de Waffen-SS" mais l'Europe n'est pas rancunière. Elle a la mémoire courte. On nous serine à longueur d'année sur la repentance et le "plus jamais ça" mais malheureusement, il nous faut bien constater que l'Union est dans le "plus jamais ça" jusqu'au cou. Elle ne s'allie pas avec ceux qui pourraient nous protéger, elle choisit de s'unir avec les cohortes qui  envahissent les pays pour piller leurs richesses et massacrer leur population. Si nous étions président de la République, nous aurions refusé de faire partie de cet assemblage prostitué à l'oncle Sam. La France doit rester libre. Comme l'est la Russie qui n'entend pas rendre de compte à des individus qui, somme toute, n'ont absolument aucune leçon de morale à faire vu qu'ils n'ont pas une once de moralité.

L'Iran soucieux de rétablir la confiance envers son programme nucléaire

(Moscou)

MOSCOU, 17 décembre - RIA Novosti. La première livraison russe de combustible nucléaire à l'Iran signifie que Téhéran a pris les dispositions nécessaires pour rétablir la confiance envers son programme nucléaire, a déclaré lundi le ministère russe des Affaires étrangères.

"Nous estimons que des conditions qualitativement nouvelles ont été réunies qui doivent permettre à l'Iran de rétablir la confiance quant au caractère civil de son programme nucléaire", a estimé la diplomatie russe dans un communiqué.

Le 16 décembre, la Russie a entamé des livraisons de combustible nucléaire à la centrale iranienne de Bouchehr dont elle réalise la construction sous le contrôle de l'AIEA.

"Des containers de combustibles scellés par des inspecteurs de l'AIEA ont été livrés et placés dans un entrepôt spécial où un système de contrôle international avait préalablement été mis en place", a annoncé le géant nucléaire russe Rosatom dans un communiqué publié sur son site Internet.

En 1995, la Russie et l'Iran ont signé un contrat portant sur l'achèvement de la construction de la première pile de la centrale nucléaire iranienne de Bouchehr, entamée par l'Allemagne. Moscou a également promis de livrer un réacteur VVER-1000, de l'alimenter en combustible nucléaire et de former des spécialistes iraniens. Le chantier devait initialement prendre fin le 8 juillet 1999, mais la mise en service du site a été reportée à plusieurs reprises.

Sources Ria Novosti

Posté par Adriana Evangelizt

Publié dans IRAN ISRAEL

Commenter cet article