Perturbations en mer du Nord au passage de la flotte Russe

Publié le par Adriana Evangelizt

L'armada russe sème quelques perturbations sur son passage. Emmenée par le doyen des poids lourds, le croiseur porte-aéronef Admiral Kouznetsov, elle fend les océans et se dirige vers la Méditerranée. Quelques mots sur le porte-avion Kouznetsov. Longueur 304,50 m, largeur 71 m. Il a un déplacement de 65 000 tonnes et doit pouvoir mettre en œuvre 30 avions et hélicoptères. La particularité de ce porte-avions est d'être équipé d'un tremplin incliné à 12° pour permettre l'envol d'avions à décollage court et d'une piste oblique, avec brins d'arrêts, pour le ramassage des appareils, mais sans catapulte. Le Kouznetsov, bâtiment mixte, a également la particularité d'être équipé de 12 silos à missiles. Son équipage est de 2 600 hommes.

 

 

 

Le croiseur porte-aéronefs "Admiral Kouznetsov" 

Le croiseur porte-aéronefs "Admiral Kouznetsov"

La corvette "Steregouchtchiï",

La corvette "Steregouchtchiï", les corvettes de cette série sont dotées d'éléments furtifs qui les rendent pratiquement indétectables par les radars.

 

Le patrouilleur "Makhatchkala"

Destroyer anti-sous-marins "Marchal Chapochnikov". La flotte russe a rétabli une présence permanente dans différentes zones de l'Océan mondial.


Le sous-marin St Petersbourg

Le "Saint-Pétersbourg" se caractérise par une discrétion acoustique exemplaire, un puissant armement (missiles et torpilles) et un système hydroacoustique extrêmement efficace.

Sous-marin nucléaire lanceur d'engins K-117 "Briansk", le millième sous-marin construit en Russie.

Le "Briansk" a été doté d'équipements perfectionnés qui ont permis de le rendre moins bruyant et d'augmenter sa capacité à détecter des sous-marins ennemis.

Le sous-marin Iouri-Dolgorouki (SNLE, sous-marin nucléaire lanceur d'engins) porteurs de 16 missiles balistiques à combustible solide R-30 Boulava. Les sous-marins nucléaires de quatrième génération constitueront l'ossature des forces stratégiques navales russes.

 

 

Mer du Nord : Liaisons vers les plateformes interrompues

au passage de la flotte russe

 

Pour son premier grand déploiement en Méditerranée depuis la fin de la guerre froide, la marine russe ne passe pas inaperçue. Partie il y a 10 jours de sa base de Severomorsk, près de Mourmansk, l'escadre emmenée par le porte-avions Admiral Kouznetsov est actuellement en mer du Nord, où sa présence perturbe l'activité autour de certaines plateformes pétrolières et gazières. Par mesure de sécurité, les liaisons en hélicoptères entre la terre et plusieurs installations offshores ont été suspendues, alors que la force navale russe manoeuvre au large de la Norvège. Ces exercices, qui doivent s'achever aujourd'hui, selon l'AFP, ont impliqué des entrainements d'aéronefs basés sur les navires, notamment le Kuznetsov, qui embarque des avions de chasse.


Après ce passage en mer du Nord, les bâtiments vont mettre le cap vers la Méditerranée, où ils feront escale dans plusieurs pays et seront rejoints par des unités de la flotte de la mer Noire. En tout, 11 navires et une cinquantaine d'aéronefs ont été déployés.

Sources Mer et Marine

Posté par Adriana Evangelizt

Publié dans GRAND MOYEN ORIENT

Commenter cet article