Bhutto morte en heurtant le toit ouvrant de la voiture

Publié le par Adriana Evangelizt

Nous avons donc la preuve "irréfutable" que c'est Al Qaïda qui a fait le coup. Eh oui. Le gouvernement pakistanais a intercepté une communication téléphonique où un chef de la "nébuleuse" félicitait un activiste... c'est fou comme on y croit... voilà l'enregistrement...

Maulvi Sahib (MS) - Asalam Aleikum ! (La Paix soit avec vous !)
Baitullah Mehsud (BM) - Waleikum Asalam ! (Et avec vous aussi !)
MS - Chef, comment allez-vous ?
BM - Je vais bien
MS - Félicitations, je viens juste de revenir cette nuit.
BM - Félicitations à vous, étaient-ce nos hommes ?
MS - Oui, c'étaient les nôtres.
BM - Qui étaient-ils ?
MS - Il y avait Saeed, il y avait Bilal de Badar et Ikramullah.
BM - Ces trois là l'ont fait ?
MS - Ikramullah et Bilal l'ont fait.
BM - Alors félicitations.
MS - Où êtes-vous ? Je veux vous rencontrer.
BM - Je suis à Makeen (une ville de la région tribale du Waziristan du sud), passez, je suis dans la maison d'Anwar Shah.
MS - D'accord, je viendrai.
BM - N'informez pas leur maison pour le moment.
MS - D'accord.
BM - Cela a été un formidable effort. C'étaient vraiment de braves garçons ceux qui l'ont tuée.
MS - Mashallah (Dieu merci). Quand je viendrai, je vous donnerai tous les détails.
BM - Je vous attendrai. Félicitations, encore une fois félicitations.
MS - Félicitations à vous.
BM - Y a-t-il quelque chose que je puisse faire pour vous ?
MS - Merci beaucoup.
BM - Asalaam Aleikum.
MS - Waaleikum Asalaam.


Bhutto morte en heurtant le toit ouvrant de la voiture

par Rana Jawad

Benazir Bhutto est morte en heurtant le toit ouvrant de la voiture dans laquelle elle se trouvait au moment de l'attentat suicide contre elle, et on n'a trouvé dans son corps ni balle ni éclat de métal, a déclaré vendredi le ministère pakistanais de l'Intérieur.

Le ministère a par ailleurs indiqué que des services de renseignement avaient intercepté un appel téléphonique dans lequel un haut responsable du réseau terroriste Al-Qaeda félicitait un activiste pour l'attentat contre Benazir Bhutto. Le ministère a déclaré qu'il y avait «une preuve irréfutable» qu'Al-Qaeda tentait de déstabiliser le Pakistan.

Au cours d'une conférence de presse, le porte-parole du ministère de l'Intérieur, le général Javed Cheema, a déclaré que Benazir Bhutto était décédée des suites d'une blessure à la tête qu'elle a subie lorsqu'elle s'est cognée contre le levier du toit ouvrant de la voiture en tentant de se protéger à l'intérieur du véhicule au moment de l'attentat.

Lorsque l'attentat suicide a été commis, Benazir Bhutto, ancien premier ministre et chef de file de l'opposition, sortait d'une réunion électorale à Rawalpindi, près d'Islamabad, et saluait ses partisans depuis le toit ouvrant de la voiture.

«Le levier l'a heurtée près de l'oreille droite et a fracturé son crâne», a déclaré le général Cheema. «On n'a pas trouvé de balle ni d'éclat de métal dans la blessure», a-t-il dit.

Le porte-parole a estimé que Benazir Bhutto n'aurait pas été atteinte par l'attentat si elle était restée à l'intérieur de la voiture.

«Si elle n'avait pas sorti le corps du véhicule (par le toit ouvrant, ndlr), elle aurait été indemne, car tous les autres occupants du véhicule n'ont reçu aucune blessure», a-t-il dit.

Le général Cheema a déclaré que l'autopsie du corps de Benazir Bhutto avait montré que la blessure mortelle avait été causée par le choc avec le levier du toit ouvrant subi lorsqu'elle a tenté de se protéger contre l'attentat.

L'auteur de l'attentat a apparemment tiré trois coups de feu vers Benazir Bhutto avant de faire exploser la bombe qu'il portait sur lui, mais l'a manquée, a déclaré le général Cheema.

Les obsèques de Benazir Bhutto ont été suivies vendredi par plusieurs centaines de milliers de personnes à Ghari Khuda Baksh, dans le sud du Pakistan.

Le porte-parole du ministère a projeté au cours de la conférence de presse une brève vidéo des moments qui précèdent l'attentat et l'explosion, mais ce document est peu clair.

Par ailleurs, le général Cheema a déclaré que des services de renseignement avaient intercepté un appel téléphonique dans lequel l'homme qui est considéré comme le principal responsable du réseau terroriste Al-Qaeda pour le Pakistan, Baitullah Mehsud, félicitait un activiste après la mort de Benazir Bhutto.

Il y a «une preuve irréfutable qu'Al-Qaeda, ses réseaux et ses troupes tentent de déstabiliser le Pakistan», a dit le général Cheema.

«Nous avons enregistré la conversation, au cours de laquelle il congratule un activiste pour l'attentat», a-t-il déclaré.

>>Le contenu de
l'appel.

Le porte-parole a affirmé que Mehsud était aussi responsable de l'attentat suicide commis en octobre à Karachi, dans le sud du Pakistan, contre le cortège de Benazir Bhutto quelques heures après son retour d'exil. Cet attentat auquel l'ancien premier ministre avait réchappé avait fait 139 morts.

«(Mehsud) est responsable de la plupart des attentats qui ont eu lieu dans le pays», a ajouté le porte-parole.

Le Pakistan a connu en 2007 une série record d'attentats suicide qui ont fait près de 800 morts.

Les autorités pakistanaises estiment que Mehsud est basé dans la zone tribale du Sud-Waziristan, dans le nord-ouest du Pakistan, où les forces gouvernementales combattent les miliciens islamistes depuis la chute du régime des talibans dans l'Afghanistan voisin à la fin de 2001.

Mehsud a jusqu'à récemment été décrit par des responsables comme le principal commandant pro-taliban de la région, mais les autorités lui attribuent de plus en plus souvent des liens avec le réseau Al-Qaeda d'Oussama ben Laden.

Sources Cyberpresse

Posté par Adriana Evangelizt



Commenter cet article