Alerte rouge au Pakistan pour les voyageurs

Publié le par Adriana Evangelizt

C'est dire que quelque chose de grave se prépare, tous les pays à l'unisson interdisent les voyages au Pakistan et les ressortissants étrangers sont priés de se protéger.

De nombreux pays conseillent de différer tout voyage au Pakistan

De nombreux pays ont exhorté leurs ressortissants à la plus extrême prudence s'ils séjournent ou doivent se rendre au Pakistan, certains leur demandant même de reporter leur voyage après l'attentat qui a coûté la vie jeudi à Benazir Bhutto et entraîné des émeutes dans le pays.

- La Grande-Bretagne se prononce contre "tout voyage autre qu'essentiel au Pakistan jusqu'à nouvel ordre". "Les voyageurs au Pakistan devraient rester dans leurs logements et ne pas sortir jusqu'à ce que la situation s'éclaircisse", ajoute le ministère britannique des Affaires étrangères.

- La France a "vivement conseillé" à ses ressortissants de "différer" tout voyage au Pakistan. Il est aussi recommandé aux Français habitant dans ce pays de prendre des mesures de sécurité supplémentaires en limitant notamment leurs déplacements, selon le ministère des Affaires étrangères.

- L'Italie déconseille à ses ressortissants de se rendre au Pakistan en raison de "la recrudescence du terrorisme". Rome appelle les Italiens déjà sur place à "rester dans des zones protégées et en contact avec nos structures diplomatiques et consulaires".

- L'Espagne recommande de ne pas voyager au Pakistan, "à moins d'une nécessité irrépressible". Sinon, il "faut prévenir l'ambassade", a déclaré vendredi à l'AFP une source diplomatique, précisant que l'attentat de jeudi renforçait cette recommandation figurant dans un avis du ministère des Affaires étrangères daté du 25 octobre.

- Le Japon appelle ses ressortissants présents au Pakistan à "s'abstenir pour le moment de faire des visites non nécessaires et non urgentes hors de chez eux" et à "prendre de strictes mesures de sécurité, en particulier dans la période allant jusqu'aux élections législatives prévues pour le 8 janvier".

"N'allez jamais près d'endroits où des défilés ou/et des manifestations ont lieu", "essayez autant que possible de vous tenir éloigné d'endroits qui peuvent aisément devenir des cibles terroristes", notamment les installations militaires et policières ou appartenant à des pays étrangers, ainsi que les établissements religieux, conseille le ministère des Affaires étrangères.

- La Belgique avertit que "les voyages au Pakistan sont déconseillés". "Il est important d'être extrêmement vigilant, d'éviter les rassemblements de foule et d'adopter un profil bas. Une vigilance constante est de mise sur l'ensemble du territoire pakistanais. Les lieux publics et particulièrement ceux fréquentés par des étrangers (c'est-à-dire clubs, hôtels et restaurants) sont également des cibles potentielles pour ces organisations", poursuit le ministère des Affaires étrangères.

- La Suisse recommande "de se tenir à l'écart des manifestations et des attroupements et d'éviter les places et les marchés animés (risque accru d'attentats à la bombe)". "Il faut s'attendre à des manifestations et des violences", relève en outre le ministère des Affaires étrangères, qui maintient les recommandations émises après le premier attentat contre Benazir Bhutto à son retour d'exil, le 18 octobre.

- Les Pays-Bas déconseillent les déplacements "qui ne sont pas essentiels", recommandent aux voyageurs d'adopter un "profil bas" et d'éviter les lieux publics. Le ministère des Affaires étrangères prévient que les "intérêts occidentaux" peuvent en tout endroit du pays être "la cible d'attentats".

- La Suède, qui met en garde depuis plusieurs années contre les "voyages non nécessaires" au Pakistan, enjoint d'"éviter les endroits publics", depuis le meurtre de Mme Bhutto.

- Le Danemark et la Finlande ont émis des avis similaires.

- Singapour appelle ses ressortissants à ne se rendre au Pakistan qu'en cas de "raisons impérieuses"

Sources AFP

Posté par Adriana Evangelizt

Commenter cet article