Washington débloque 70 milliards de dollars pour l'Irak et l'Afghanistan, sans calendrier de retrait

Publié le par Adriana Evangelizt

Voyez un peu comme le peuple Américain est pressurisé par ces sangsues. Le budget total pour 2008 s'élève à 555 milliards de dollars. Est-ce que cet argent ne serait pas mieux employé ailleurs pour soulager la misère avec les gens qui vivent dans la pauvreté aux USA et ailleurs ? Ces individus sans scrupules sont des prédateurs. Ils se nourrissent de la peine des autres. Voyez Sarkozy... travaillez plus pour gagner plus qu'il dit. Travailler plus pour qu'il gagne plus, voilà la vérité. Qui paye son augmentation de salaire de 10 000 euros mensuels ? Pour faire quoi ? ON le voit à l'oeuvre là en Egypte.

Washington débloque 70 milliards de dollars pour l'Irak

et l'Afghanistan, sans calendrier de retrait

Le président américain George Bush a signé mercredi 26 décembre le budget pour 2008, qui inclut 70 milliards de dollars pour la guerre en Irak et en Afghanistan. Contrairement aux souhaits des démocrates, la loi de finance ne contient pas de date de retrait des troupes américaines. Le texte fournit "un acompte sur les ressources dont nos soldats ont besoin, sans échéances arbitraires de retrait", a dit M. Bush, qui a promulgué le texte à bord de l'avion devant l'emmener au Texas, où il passera les fêtes de fin d'année dans son ranch de Crawford.

Le Congrès, où ses adversaires démocrates sont majoritaires depuis janvier 2007 et ont vainement essayé de lier le financement de la guerre en Irak à un début de désengagement, "doit agir rapidement l'année prochaine pour fournir le reste des fonds dont nos soldats ont besoin", a ajouté M. Bush dans un communiqué.

Les 555 milliards de dollars inscrits au budget total doivent financer l'action des différentes agences gouvernementales toute l'année fiscale, en septembre 2008. Mais l'enveloppe de 70 milliards destinés aux opérations en Irak et en Afghanistan ne suffiront à couvrir les dépenses qu'une partie de l'année. Ce sont 196 milliards de dollars que M. Bush a demandé pour les missions irakienne et afghane dans ses demandes budgétaires au Congrès pour 2008. Les opérations en Irak et en Afghanistan coûtent près de 15 milliards de dollars par mois, selon le GOP, la Cour des comptes américaine. Une estimation décryptée dans le Washington Post.
 

BRAS DE FER PERDU POUR LES DÉMOCRATES

Ces demandes avaient été pour la plus grande part soumises en février 2007 et le budget 2008 était censé avoir été entériné le 1er octobre dernier. Mais le bras de fer au sujet de l'Irak a retardé le vote jusqu'à ce que le Congrès se résolve avant Noël à adopter un budget comprenant une avance pour la guerre, mais sans la moindre contrainte de désengagement militaire d'Irak.

M. Bush a mis son veto en mai 2007 à un texte assortissant le financement de la guerre d'un calendrier. Depuis lors, les démocrates ont dû se rendre à l'évidence qu'ils ne parviendraient pas à rallier assez de républicains pour passer outre son veto. Il faut deux tiers des voix dans les deux Chambres pour empêcher le veto présidentiel. Faute de désengagement d'Irak, les parlementaires démocrates ont obtenu le maintien, dans le budget, de dépenses pour des programmes de politique intérieure, mais ont dû, là encore, revoir leurs attentes à la baisse.

Le président Bush s'était plaint de la présence dans la loi de finance de plus de neuf mille programmes de financements locaux servant les intérêts électoraux d'élus du Congrès.

Sources Le Monde

Posté par Adriana Evangelizt


Publié dans LA MISERE AUX USA

Commenter cet article