Vague d’attentats contre des églises à Mossoul

Publié le par Adriana Evangelizt

Quatre attentats contre quatre églises chrétiennes. Là aussi, il y a une explication. Le Pape qui devait se rendre en Israël ne veut plus y aller. Lire Benoit XVI en Terre Sainte, les conditions ne sont pas réunies.

Vague d’attentats contre des églises à Mossoul


Un important dirigeant sunnite tué dans une opération-suicide à Bagdad

Dix-huit personnes, dont l’un des principaux chefs des milices sunnites mobilisées par l’armée américaine à Bagdad pour lutter contre el-Qaëda, ont été tuées hier dans quatre attentats à l’explosif dans la capitale irakienne. Outre cette vague d’attentats, des tirs de mortiers ont fait deux morts après avoir touché des voitures civiles dans le quartier chiite déshérité de Sadr City.


Dans le quartier d’Adhamiyah, le colonel Riyad al-Sammaraï, l’un des leaders d’une milice baptisée « Réveil d’Adhamiyah », a été tué avec au moins cinq autres personnes dans un attentat-suicide dans les locaux de la Fondation sunnite, une organisation religieuse, selon Abou Abed, commandant d’une milice en lutte contre el-Qaëda dans ce quartier. Le kamikaze a déclenché sa bombe au moment même où il donnait l’accolade au colonel Sammaraï. Peu après, une voiture conduite par un kamikaze a explosé au passage d’un véhicule évacuant les blessés, faisant aussi 14 morts. Dans l’est de Bagdad, trois personnes ont été tuées et huit blessées, dont nombre d’étudiants, par l’explosion d’un engin piégé devant l’Université de technologie. Un autre engin piégé a explosé près de l’Université de Bagdad, faisant un mort et quatre blessés.


La capitale avait déjà été secouée dimanche par trois attentats à la bombe qui avaient fait 19 morts, dont de nombreux policiers et soldats irakiens.


D’autre part, dimanche également, une vague d’attentats à la bombe a visé des églises et des bâtiments chrétiens dans la ville de Mossoul, blessant quatre personnes et causant des dégâts légers aux bâtisses. Une voiture piégée a explosé devant l’église chaldéenne Saint-Paul dans le nord de Mossoul. Le mur d’enceinte de l’église a été endommagé et des vitres de l’édifice religieux ont été brisées, mais l’attentat n’a pas fait de victime. Peu après, une voiture piégée a explosé devant l’église assyrienne de la Vierge Marie, dans l’est de la ville. Quatre passants ont été blessés et la porte d’entrée de l’église a été endommagée. Une bombe a explosé devant un monastère du quartier al-Jadida, dans le centre-ville, ne provoquant que des bris de verre et des dégâts matériels sur la porte d’entrée. Enfin, deux autres bombes ont explosé près de l’église catholique chaldéenne de Maskanta dans le centre-ville aussi, sans faire de victimes. Les deux engins avaient été placés devant l’ancien évêché de Mossoul, dont la porte était là aussi en partie détruite. Ces incidents sont intervenus le jour de l’Épiphanie, qui commémore l’adoration de Jésus-Christ par les Rois mages.


Deux prêtres du diocèse de Mossoul avaient été kidnappés pendant neuf jours en octobre, et en juin 2007, un prêtre et trois diacres avaient été abattus devant une église de la ville. L’archevêque syriaque de Mossoul, Mgr Georges Casmoussa, avait lui-même été enlevé pendant 24 heures en janvier 2005. Majoritairement arabe sunnite, Mossoul est la capitale de la province de Ninive, aujourd’hui l’une des plus dangereuses du pays, où se sont concentrés récemment les partisans d’el-Qaëda, selon l’armée américaine.


Avant l’invasion de mars 2003, la communauté chrétienne d’Irak totalisait quelque 800 000 membres, soit 3 % environ d’une population en très grande majorité musulmane. Depuis, de nombreux représentants de cette communauté, devenue la cible de groupes extrémistes, ont fui le pays ou ont émigré au Kurdistan irakien. Les chaldéens, des catholiques de rite oriental, constituent la principale communauté chrétienne du pays et l’une des plus anciennes Églises chrétiennes. Fin novembre 2007, le pape Benoît XVI a consacré comme cardinal le patriarche des chaldéens, Emmanuel III Delly.

Sources Lorient le Jour

Posté par Adriana Evangelizt

Commenter cet article