Présidentielle US: primaire de tous les dangers dans le Michigan pour les républicains

Publié le par Adriana Evangelizt

Présidentielle US: primaire de tous les dangers

dans le Michigan pour les républicains

Les primaires républicaines, qui font l'objet d'une âpre campagne dans le Michigan (nord), pourraient sonner le glas des ambitions présidentielles de plusieurs candidats à l'investiture, notamment de Mitt Romney qui joue son va-tout dans cette élection.

L'ancien gouverneur du Massachusetts a dépensé en vain des millions de dollars pour se qualifier lors des caucus de l'Iowa (centre) et des primaires du New Hampshire (nord-est). Un nouvel échec aux primaires mardi dans le Michigan, un Etat qui a vu naître l'industrie automobile américaine, fragiliserait ses chances d'obtenir la nomination républicaine pour l'élection présidentielle de novembre.

Les sondages publiés dans cet Etat industriel sinistré par la crise de l'automobile, les fermetures d'usines et affichant le taux de chômage le plus élevé des Etats-Unis, laissent envisager une indécise course à trois entre M. Romney et ses deux principaux rivaux: le sénateur de l'Arizona John McCain et l'ancien gouverneur de l'Arkansas Mike Huckabee.

"Si M. Romney ne gagne pas dans le Michigan ce sera difficile pour lui d'avoir une chance en Caroline du Sud (sud-est, où les primaires républicaines sont prévues le 19 janvier). Et s'il ne gagne pas en Caroline du Sud, je ne pense pas qu'il obtiendra l'investiture républicaine", résume le sénateur Jim DeMint, coprésident de l'équipe de campagne de l'ancien gouverneur du Massachusetts.

M. Romney est né et a grandi dans le Michigan, un Etat dont son père a été le gouverneur. "Mon père et ma mère sont enterrés ici", rappelle-t-il.

Il n'est pas certain que cet argument suffise à convaincre les électeurs. M. Huckabee, un ancien pasteur baptiste, peut compter sur une grande partie des chrétiens conservateurs. M. McCain pourrait recevoir le soutien des électeurs indépendants voire de certains démocrates.

Il n'y aura en effet pas de compétition du côté démocrate. La direction nationale du parti conteste la date du 15 janvier choisie par les instances locales et a décidé de ne pas tenir compte des résultats du Michigan lors de la convention démocrate qui désignera formellement son candidat à la Maison Blanche. Aucun candidat démocrate n'a fait campagne dans cet Etat.

Homme d'affaires ayant réussi dans le conseil en stratégie puis le capital risque, Mitt Romney espère que son expérience inspirera confiance aux électeurs du Michigan déprimés par la crise.

"Je ne vais pas laisser un seul emploi quitter le Michigan ou n'importe lequel de nos autres Etats en gardant le sourire", a-t-il déclaré samedi.

Mike Huckabee avait estimé devant des journalistes que les voitures devaient "être construites quelque part" et qu'il était possible de faire revenir des emplois dans le Michigan, à condition de créer des conditions favorables.

John McCain, qui mène largement la course côté républicain dans un sondage national publié vendredi, a au contraire défendu un langage de "vérité". "J'aurais honte et je serais gêné de dire que certains de ces emplois vont revenir", a-t-il dit, promettant d'aider les chômeurs à se former à d'autres emplois.

Quatre jours après le Michigan, les républicains ont rendez-vous dans le Nevada (ouest), où ils n'ont pratiquement pas fait campagne contrairement aux démocrates, et en Caroline du Sud, où les démocrates votent le 26 janvier. Le 29 janvier, les républicains de Floride (sud-est) se prononceront à leur tour. L'ancien maire de New York, Rudolph Giuliani a pris le risque, insensé estiment des experts, de pratiquement tout miser sur cet Etat, négligeant les premières primaires.

Des caucus républicains se dérouleront dans le Maine (nord-est) le 1er février mais c'est le 5 février que tout pourrait se jouer à l'occasion du "méga-mardi", quand une vingtaine d'Etats, dont New York et la Californie, donneront leur avis. Il est probable, mais pas certain, que le nom des deux candidats qui s'affronteront en novembre sera connu à cette date.

Sources AFP

Posté par Adriana Evangelizt

Publié dans Elections

Commenter cet article