La CIA impute l'assassinat de Bhutto à Al Qaïda et Mehsud

Publié le par Adriana Evangelizt

Comme si on pouvait faire confiance franchement à la CIA. Mais quelle mascarade !

La CIA impute l'assassinat de Bhutto à Al Qaïda et Mehsud

La CIA tient Al Qaïda et les alliés du chef tribal pakistanais Baitullah Mehsud pour responsables de l’assassinat de Benazir Bhutto, déclare le directeur de l’agence centrale de renseignement, Michael Hayden, dans une interview publiée vendredi dans le Washington Post.

Selon Hayden, Bhutto a été tuée par des combattants alliés à Mehsud, activiste basé dans le nord-ouest du Pakistan, avec le soutien du réseau d’Al Qaïda. Il n’a toutefois pas révélé au Washington Post les éléments qui avaient permis à la CIA d’aboutir à cette conclusion.

"Cela a été fait par le réseau autour de Baitullah Mehsud. Nous n’avons aucune raison de remettre cela en question", a déclaré Hayden au Post.

L’article du Wahington Post

Arrestation d’un suspect

La police pakistanaise a arrêté un adolescent de 15 ans soupçonné d’avoir fait partie du complot qui visait à assassiner l’opposante Benazir Bhutto. Le suspect a expliqué qu’il faisait partie d’un groupe de trois porteurs de bombes chargés de tuer Benazir Bhutto si l’attaque menée par deux autres hommes, qui lui a coûté la vie le 27 décembre à Rawalpindi, avait échoué.

Le suspect a été arrêté vendredi dans la ville de Dera Ismail Khan, dans le nord-ouest du Pakistan, alors qu’il préparait un attentat suicide, ont précisé ces responsables, sous couvert de l’anonymat.

Le jeune homme, originaire de Karachi (sud), a été formé l’an passé dans un camp d’entraînement dirigé par l’un des lieutenants du chef de tribu pakistanais Baitullah Mehsud, accusé vendredi par la CIA d’être à l’origine de l’assassinat de Benazir Bhutto et d’autres violences récentes au Pakistan.

Le suspect a indiqué à la police, selon les mêmes sources, que les deux hommes qui ont tué Mme Bhutto se nomment Bilal et Ikramullah, les mêmes noms évoqués par Mehsud dans une conversation avec un autre militant islamiste. Cette conversation téléphonique attribuée à Mehsud avait été rendue publique le lendemain de l’attentat par le ministre de l’Intérieur pakistanais.

Baitullah Mehsud

Baitullah Mehsud, agé de 34 ans, appartient à la tribu des Meshud (ou Massoud) qui est l’une des quatre familles du Waziristan. Surnommé l’Emir du Waziristan, ll commande à une armée de 20 000 miliciens qui s’opposent régulièrement au contrôle du pouvoir central sur cette région qui sert de base arrière aux talibans et de refuge aux militants d’Al Qaida.

En 2005, il avait signé une trêve avec le gouvernement pakistanais, mettant fin aux combats dans les zones tribales, et promettant de ne pas apporter son soutien aux talibans et à Al Qaida. Cette trêve a depuis été rompue, et lors des combats en août 2007, ses hommes ont capturé plus de 200 soldats pakistanais qui furent ensuite libérés en échange de l’élargissement de militants emprisonnés.

Fin décembre, les autorités pakistanaises ont publié la transcription d’une conversation téléphonique entre Baitullah Meshud et un militant du nom de Maulvi Sahib, semblant faire référence à l’attentat contre Benazir Bhutto.


-  Maulvi Sahib : Nos hommes étaient là.
-  Mehsud : Qui étaient-ils ?
-  Maulvi Sahib : Il y avait Saeed, le second était Badarwala Bilal et Ikramullah était également là.
-  Mehsud : Les trois l’ont fait ?
-  Maulvi Sahib : Ikramullah et Bilal l’ont fait.

Le porte-parole de Meshud a ensuite démenti toute implication dans l’attentat :

Maulana Mohammed Umer a qualifié ces accusations de « propagande gouvernementale ». « Nous les démentons fermement. Baitullah Mehsud n’est pas impliqué dans l’assassinat de Benazir Bhutto. » « En réalité, nous nous opposons uniquement à l’Amérique, et nous ne considérons pas les dirigeants politiques du Pakistan comme des ennemis. L’attentat-suicide contre Benazir Bhutto n’a pas été perpétré par nous »,

Raw Story rapporte les propos d’une source présentée comme un ancien agent de la CIA qui considère que Baitullah est « une « possession » (asset) de l’ISI » et qu’il est « ridicule de penser qu’il ait agi de son propre chef. » Il estime par ailleurs que la transcription de l’échange téléphonique ne constitue pas une preuve de son implication dans l’attentat contre Bhutto.

D’autres sources appartenant au renseignement font remarquer que le mode opératoire, l’usage d’une arme à feu au lieu d’un attentat suicide, ne ressemble pas aux méthodes habituelles d’Al Qaida.

Raw Story rapporte également les propos d’un fonctionnaire de l’administration US qui estime que Meshud « ne fait pas formellement partie d’Al Qaida ou des Talibans, bien qu’il soit lié aux deux, et qu’il est part moment difficile de déterminer où s’arrête une organisation et ou commence l’autre. »

Abdallah Meshud

Baitullah avait un frère, nommé Abdallah, qui a été tué par les forces pakistanaises au Balouchistan en juillet 2007. Vétéran Taliban, il avait participé aux combats contre l’Alliance du Nord du colonel Massoud et à la prise de Kaboul en 1996, où il a perdu une jambe dans l’explosion d’une mine.

Capturé lors de l’invasion de l’Afghanistan par Rashid Dostom en 2001 à Kunduz, il a été transféré à Guantanamo, puis étrangement relaché après 24 mois de détention en mars 2004. Retourné au Pakistan il a alors repris la tête de miliciens tribaux au Waziristan. Peu après sa libération, ll a organisé l’enlèvement de deux ingénieurs expatriés chinois travaillant au Waziristan.

BBC : Notices biographique de Baitullah Mehsud et d’Abdullah Mehsud

WIkipedia : Baitullah Mehsud, Abdullah Mehsud

Sources Contre Info

Posté  par Adriana Evangelizt

Commenter cet article