Colombie: "très forte probabilité" que l'enfant recueilli soit le fils de Clara Rojas

Publié le par Adriana Evangelizt

Rebondissement dans l'affaire de la remise d'otages par les Farc. La bombe vient d'Uribe auquel nous avons autant confiance qu'en une armée de traîtres. Ainsi, ce poltron dit que les Farc n'ont pas pu remettre l'enfant pour la simple raison que depuis 2005, ils ne l'ont plus vu qu'il a été remis à un hôpital en Colombie. Et des tests ADN prouveraient ce fait puisqu'ils seraient compatibles avec des membres de la famille de Clara Rojas. Ce à quoi Chavez demande l'autorisation de faire des tests par des médecins de son pays. Et il a raison. Nous serions à la place de tout le monde, nous exigerions nos propres tests. Car depuis le départ nous soutenons que l'armée d'Uribe a dû empêcher que l'échange ait lieu. Ils ont même dû se rendre dans les environs du rendez-vous pour tout faire capoter et si ça se trouve les otages sont morts. Car comment se fait-il que Uribe sorte cette "nouvelle" maintenant ? Pourquoi n'en a-t-il pas parlé avant ? Mieux, le fameux policier qui aurait été libéré par les Farc a dit avoir vu tant Ingrid Betancourt que les autres otages vivant. Mais pour dire la vérité, nous n'avons jamais cru aux propos de ce type qui est un policier colombien et qui a dû répéter ce que les autorités colombiennes lui ont dit de répéter. Et comment d'ailleurs être sûrs qu'il s'est bien évadé de chez ces geôliers ? Qu'est-ce qui nous le prouve ? N'est-ce pas un coup monté ? Le problème, c'est que nous n'avons nullement confiance à la partie colombienne et que donc tout est sujet à caution pour nous.

 

Publié dans Venezuela

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article