La Maison Blanche sceptique sur l'atterrissage d'un avion américain en Iran

Publié le par JC



La Maison Blanche sceptique sur l'atterrissage d'un avion américain en Iran


La Maison Blanche a indiqué mardi qu'elle examinait les informations iraniennes selon lesquelles un avion transportant des militaires américains a été contraint d'atterrir en Iran, estimant qu'il n'y avait aucune raison pour l'instant de "croire qu'elles étaient exactes".

"Nous examinons les différents compte-rendus contradictoires parvenant des agences d'+information+ iraniennes mais nous n'avons à ce stade aucun élément nous incitant à croire qu'elles sont exactes", a déclaré un porte-parole de la Maison Blanche Gordon Johndroe.

Des chasseurs iraniens ont forcé un avion américain de type Falcon, entré illégalement en Iran depuis l'espace aérien turc, à se poser sur une piste iranienne, avant de le laisser repartir après interrogatoire, a rapporté mardi l'agence semi-officielle Fars.

"L'avion avait à son bord cinq militaires et trois civils, qui ont été soumis à un interrogatoire", avant d'être autorisé à "partir pour l'Afghanistan", a affirmé l'agence Fars.

La chaîne de télévision iranienne en arabe Al-Alam a affirmé que l'avion "avait à son bord des militaires américains mais n'était pas lui-même américain".

 Mardi, la chaîne revenant sur de premières informations, a annoncé qu'un avion d'aide humanitaire hongrois a été intercepté la semaine dernière en Iran alors qu'il se dirigeait vers l'Afghanistan, et qu'aucun Américain n'était à bord.

"L'avion est un appareil d'aide humanitaire hongrois avec des ressortissants hongrois à bord, et il n'y avait pas d'Américains", a affirmé la chaîne, citant un haut responsable militaire ayant requis l'anonymat.

Aucun responsable officiel n'était disponible pour préciser la nature exacte de l'incident.

Dans un premier temps, Al-Alam avait affirmé qu'il s'agissait d'un avion civil, mais avec à son bord des "militaires américains".

Elle avait aussi signalé que l'incident s'était déroulé le 30 septembre dernier, et non il y a deux jours, comme indiqué précédemment.

 Sources AFP

Posté par Adriana Evangelizt

Publié dans IRAN ISRAEL

Commenter cet article