Cinq iraniens détenus en Irak par les forces US

Publié le par Adriana Evangelizt

Et oui, ça prend forme. Tout va être prétexte à chercher des noises à l'Iran... cette bande  de criminels traite les autres d'agresseurs en oubliant que ce sont eux les les occupants qui volent, violent et assassinent. Ils n'ont pas honte !

En Irak, des Iraniens détenus

 par les forces américaines



L'armée américaine a annoncé, vendredi 12 janvier, avoir relâché l'un des six Iraniens arrêtés la veille lors d'une opération dans la ville d'Erbil, dans le nord de l'Irak. Selon les autorités locales de la région du Kurdistan autonome, ces hommes ont été fait prisonniers lors d'un raid mené jeudi avant l'aube contre l'enceinte abritant les locaux du consulat iranien. Le Pentagone conteste cette version et dément que le bâtiment visé était un consulat bénéficiant du statut diplomatique.

Selon un communiqué de l'armée américaine, les personnes arrêtées "sont détenues à Erbil, sur une base du contingent coréen" de la coalition. "Elles seront interrogées et les documents et le matériel saisis seront examinés pour déterminer le degré des activités illégales ou terroristes". Selon les résultats de ces investigations, poursuit le texte, "les mesures appropriées seront décidées sur le sort des détenus", "soupçonnés d'être étroitement liés aux activités visant l'Irak et les forces de la coalition".

CONDAMNATION IRANIENNE


Les autorités iraniennes ont condamné le raid, le qualifiant de "provocation américaine, contraire à toutes les lois internationales". Elles ont dit "attendre du gouvernement irakien qu'il agisse rapidement pour la libération de ces gens". Selon la télévision iranienne, qui citait jeudi son correspondant à Bagdad, le consulat n'avait pas encore d'existence légale, son installation ayant été approuvée par les autorités de la région autonome du Kurdistan, mais pas encore par le pouvoir central à Bagdad. Une version accréditée par le ministre des affaires étrangères irakien, Hoshyar Zebari, qui a indiqué vendredi que le bâtiment visé était "un bureau de liaison", pour lequel les autorités iraniennes avaient déposé une demande d'autorisation afin d'y ouvrir un consulat.


La secrétaire d'Etat américaine, Condoleezza Rice, a placé jeudi Téhéran dans le collimateur des Etats-Unis en prévenant que Washington ne resterait pas "inactif" face aux agissements de l'Iran en Irak, qu'elle a qualifiés "d'agression régionale". L'avertissement de Condoleezza Rice intervient au lendemain de l'annonce par le président George W. Bush du prochain déploiement dans la région de missiles antimissiles Patriot pour défendre "les alliés" de Washington et soutenir la stabilité du Moyen-Orient.

Sources
Le Monde

Posté par Adriana Evangelizt

Publié dans IRAN

Commenter cet article