Russie: Poutine prêt à devenir le Premier ministre de Dmitri Medvedev

Publié le par Adriana Evangelizt

Nul doute que Vladimir Poutine doit savourer sadiquement -et avec raison- le bon tour joué aux Américains car il est clair et net qu'il ne quittera pas le pouvoir tant que Bush sera au gouvernement. Et tout ceci de concert, bien sûr, avec son ami Medvedev qui, lui, avec les Occidentaux sera encore pire que Poutine. Il y a une phrase que n'ont pas rapporté nos chers médias prononcés par le présidentiable... il a dit texto : 'Russia will no longer tolerate being patronized or ignored by the West' ce qui signifie que la Russie ne tolèrera pas longtemps d'être patronné ou ignoré par l'Ouest. Si la véritable politique de de Gaulle avait été suivie, c'est l'axe Paris-Berlin-Moscou qui aurait dû prévaloir avec tous les avantages qui en auraient découlé. Car la Russie est en pleine expansion et elle a besoin d'un Occident avisé pour se moderniser. Schröder avait montré le chemin en son temps proposant que des spécialistes allemands participent au démantèlement de 120 sous-marins nucléaires de la Marine russe qui devaient être mis hors service, avec un financement de 300 millions d'euros de la part de Berlin et une contrepartie russe. Tandis que là, qu'avons nous, des dirigeants atlantistes qui méprisent la Russie et font le jeu des Américains. Comment Poutine pourrait-il tolérer de se laisser marcher sur les pieds par les donneurs de leçons quand il sait que ce sont les Américains qui ont pillé son pays avec les oligarques ? Les Slaves, voyez-vous, ont le sens de l'honneur certainement plus poussé que certains chefs d'Etat occidentaux. Il serait bien d'ailleurs que Barak Obama soit élu, cela donnerait une autre tonalité au monde. Nul doute que lui n'agirait pas comme la clique de Bush envers Poutine.

 

Russie: Poutine prêt à devenir le Premier ministre de Dmitri Medvedev

 

 

Le président russe Vladimir Poutine a annoncé lundi qu'il accepterait de devenir Premier ministre si le candidat du parti au pouvoir Russie unie, Dmitri Medvedev, est élu président en mars 2008.

"Si les gens accordent leur confiance à Dmitri Anatolievitch Medvedev et s'il est élu président, alors
je serai prêt à continuer mon travail en tant que chef du gouvernement", a déclaré le président sortant lors d'un congrès de Russie unie à Moscou.

Le premier vice-Premier ministre russe Dmitri Medvedev a été désigné lundi candidat du parti au pouvoir Russie unie pour la présidentielle de mars 2008 lors d'un congrès à Moscou, a annoncé un haut responsable du parti.

Sur les 479 votants
, 478 ont voté pour M. Medvedev et un contre, a annoncé Vladimir Riazanski, en charge du décompte des voix des délégués, à l'issue d'un vote à bulletins secrets.

Le président de Russie unie, Boris Gryzlov, qui avait salué M. Poutine commme "notre leader national" au début du congrès, a aussitôt indiqué que son parti soutiendrait la nomination de Vladimir Poutine comme Premier ministre.

"Nous soutiendrons bien sûr la nomination de Vladimir Poutine comme chef du gouvernement", a-t-il dit, fort de la majorité écrasante remportée par Russie unie aux législatives du 2 décembre, soit les deux-tiers des sièges de la Douma (chambre basse du Parlement).

"Nous avons des relations de confiance (avec Dmitri Medvedev). C'est un homme fiable et honnête", a poursuivi M. Poutine vantant les mérites de son dauphin qui a toutes les chances d'être élu, fort
du soutien présidentiel et de la machine du Kremlin.

"Je peux dire que
sa priorité dans la vie est la défense de l'Etat et des citoyens. Il ne faut pas avoir peur de lui confier les rênes du pays", a-t-il ajouté.

Prenant à son tour la parole,
M. Medvedev, dont la prestation a été presque éclipsée par celle de son mentor, a aussi insisté sur la portée d'un tandem avec le président sortant - qui reste l'homme politique le plus populaire de Russie - et promis de "travailler à plein rendement".

"Avec Vladimir Poutine,
nous pourrons régler ensemble les missions les plus difficiles et les plus vastes", a-t-il dit. "Je ne doute pas de ce que Vladimir Poutine va utiliser ses ressources immenses (...) pour le bien de la Russie", a-t-il ajouté.

Sources AFP

Posté par Adriana Evangelizt

 

Publié dans Poutine Bush

Commenter cet article