Afghanistan: juin, le mois le plus meurtrier pour les soldats étrangers

Publié le par JC

Il semble que l'on se retrouve en Afghanistan aux mêmes types de bombes qui font sauter les blindés et voitures en Irak... voir aussi ICI...



Afghanistan: juin, le mois le plus meurtrier pour les soldats étrangers


Le mois de juin 2008 a été le plus meurtrier depuis la chute du régime des talibans fin 2001 pour les soldats des forces internationales en Afghanistan, qui n'ont jamais été aussi nombreux mais sont confrontés à une augmentation du nombre d'attaques des insurgés.

Quarante-neuf soldats de la Force internationale d'assistance à la sécurité (Isaf) de l'Otan et de la coalition sous commandement américain sont morts en Afghanistan en juin 2008, au combat, dans des attentats ou dans des accidents, selon un décompte de l'AFP basé sur les communiqués militaires.

Le seul mois de juin représente plus de 40% des pertes enregistrées depuis le début de l'année, qui se montent à 122 soldats étrangers, selon le site internet de référence iCasualties. La plupart d'entre eux ont été victimes d'engins explosifs au passage de leurs convois ou patrouilles.

Il est vrai que le printemps et l'été, saisons traditionnelles de la guerre en Afghanistan, marquent le début des grandes opérations, aussi bien pour les forces de sécurité afghanes et les troupes internationales que pour les insurgés.

Le mois de juin a été marqué par des succès et des échecs pour la communauté internationale en Afghanistan. A la conférence de Paris, mi-juin, quelque 20 milliards d'aide au développement et à la reconstruction avaient été promis mais, le lendemain, un millier de prisonniers s'évadaient de la prison de Kandahar, un bastion des insurgés, après l'assaut d'un commando taliban.

Quelques jours après, un millier de soldats afghans appuyés par des soldats étrangers menaient une offensive contre des talibans regroupés dans le district d'Arghandab, à moins de 20 km de Kandahar, à l'issue de laquelle au moins 94 insurgés et deux soldats afghans avaient péri, selon Kaboul.

Au total, près de 70.000 soldats étrangers sont déployés en Afghanistan, dont 53.000 au sein de l'Isaf, qui comprend des soldats de 40 nations, le reste des troupes faisant partie d'une coalition sous commandement américain, Operation Enduring Freedom (OEF).

"Du 1er janvier au 21 juin, 55 soldats ont été tués au combat en 2007 et 70 en 2008. Mais les comparaisons dans ce domaine peuvent être trompeuses si on ne les remet pas dans leur contexte", a nuancé le général Carlos Branco, porte-parole de l'Isaf, dont les chiffres ne prennent pas en compte les morts accidentels et les pertes de l'OEF.

"En janvier 2007, l'Isaf comprenait 37.493 soldats, contre près de 50.000 en janvier 2008. Le ratio de tués pour 1.000 soldats est donc quasiment le même en 2006 et en 2007", a-t-il ajouté.

"De plus, l'Isaf se déploie désormais dans des régions où elle n'avait jamais été auparavant", a souligné le porte-parole.

Pour autant, avec l'augmentation des pertes au sein des troupes étrangères, l'Afghanistan rattrape progressivement et dépasse même l'Irak comme champ de bataille le plus dangereux de la "guerre globale contre le terrorisme".

Trente et un soldats, dont 29 Américains, sont morts en Irak en juin, selon iCasualties, contre 49 en Afghanistan et ceci alors que les soldats étrangers déployés en Afghanistan représentent moins de la moitié du contingent international en Irak.

Entre janvier et juin 2008, 208 soldats américains sont morts en Irak, contre seulement 62 en Afghanistan, selon iCasualties. Mais il y a près de 150.000 soldats américains en Irak et seulement 33.000 en Afghanistan.

Toutefois, les pertes en Afghanistan restent très inférieures à celles subies par l'Armée soviétique lors de son invasion du pays en 1979. Depuis 2001, moins de 900 soldats étrangers sont morts en Afghanistan, alors qu'entre 1979 et 1989 les Soviétiques avaient avaient perdu 15.000 hommes sur les 100.000 déployés.

Sources AFP

Posté par Adriana Evangelizt

Publié dans AFGHANISTAN

Commenter cet article