La mort de Bhutto profite aux militaires au pouvoir

Publié le par Adriana Evangelizt

Alors les sionistes et les bushiens nous bassinent avec l'Iran mais il s'avère que le Pakistan, dans son instabilité actuelle et possèdant l'arme nucléaire est bien plus dangereux que l'Iran pour le monde.

Pakistan: la disparition de Benazir Bhutto profite aux militaires

 au pouvoir dans le pays

 (expert)

MOSCOU, 27 décembre - RIA Novosti. La disparition de l'ex-première ministre pakistanaise et leader de l'opposition Benazir Bhutto profite avant tout aux militaires au pouvoir dans le pays, a déclaré jeudi par téléphone à RIA Novosti le directeur de l'Institut d'analyse et d'évaluations stratégiques (Russie) Sergueï Oznobichtchev.

"La mort de Benazir Bhutto, politique très influente et populaire, candidate réelle au pouvoir dans le pays profite au pouvoir au Pakistan, et notamment aux militaires", a avancé l'expert.

Il n'est pas non plus à exclure que Mme Bhutto ait été assassinée pour faire échouer les futures législatives générales du 8 janvier prochain au Pakistan. "Tant Mme Bhutto elle-même, en tant que réelle prétendante au pouvoir, que les futures élections, auraient pu être la cible de l'attentat. Quand de telles choses arrivent, il existe, en règle générale, tout un ensemble de causes", a fait remarquer M. Oznobichtchev.

Selon lui, ce qui s'est produit au Pakistan témoigne d'une profonde instabilité dans le pays. "Quand des assassinats aussi retentissants se produisent, cela signifie qu'il y a des personnes et des groupes qui sont capables de bien des choses et qui ne reculeront devant rien".

"Tout est possible dans le Pakistan d'aujourd'hui, et je pense que c'est justement la conclusion que nous pouvons faire maintenant. Cela représente un immense danger pour les pays de la région et pour l'ensemble de la communauté internationale", a noté le politologue.

Et d'ajouter que les événements au Pakistan aggravent la principale question pour la communauté internationale, qui est de savoir si le pays conservera le contrôle sur l'arme nucléaire.

"La situation au Pakistan est très instable, et, en réalité, ce n'est pas l'Iran, mais le Pakistan qui constitue une source très sérieuse de préoccupation et de profonde angoisse pour la communauté internationale", a indiqué le directeur de l'Institut d'analyse et d'évaluations stratégiques.

Benazir Bhutto est décédée jeudi à l'hôpital après avoir été grièvement blessée dans un attentat-suicide perpétré lors d'un meeting réunissant plusieurs milliers de ses partisans à Rawalpindi. Cet attentat a coûté la vie à une vingtaine de personnes, dont plusieurs policiers, et a fait au moins quinze blessés.

Benazir Bhutto, l'une des figures de proue de l'opposition, s'apprêtait à prendre part aux élections législatives du 8 janvier prochain. Le jour de son retour au Pakistan, le 18 octobre dernier, deux explosions s'étaient produites sur le parcours de son cortège, à Karachi, faisant plus de 140 morts.

Sources Ria Novosti

Posté par Adriana Evangelizt

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article